0



"C'est une décision qui appartient au sélectionneur, mais je ne crois pas que ce soit la fin avec la France" pour Karim Benzema, estime le capitaine des Bleus Hugo Lloris, vendredi dans le quotidien sportif madrilène Marca, qui l'interroge sur des propos récents du président de la fédération Noël Le Graët.

La page des Bleus est-elle définitivement tournée pour Benzema, écarté des Bleus depuis novembre 2015 et sa mise en examen dans l'affaire de la sex-tape ? "Je ne sais pas ce que Noël Le Graët a dit, mais je ne le pense pas", répond le gardien français.

"Karim est un joueur énorme et il faut tenir compte de la carrière qu'il a avec Madrid. Il est fantastique, il connaît la pression, il a le sens des responsabilités. Aujourd'hui la situation est ce qu'elle est. Malheureusement il n'est pas là, c'est une décision qui appartient au sélectionneur, mais je ne crois pas que ce soit sa fin avec la France", conclut Lloris au sujet du Madrilène.

Dans un entretien accordé la semaine dernière à l'AFP, le président de la FFF Noël Le Graët avait expliqué que pour Karim Benzema, "on ne peut pas revenir en arrière. (...) C'est de l'histoire ancienne".

Benzema lui avait répondu par un tweet furieux: "Monsieur Le Graët, avec tout le respect que je vous dois, vous avez perdu une occasion de vous taire car je découvre votre vrai visage qui n'est pas celui qui disait beaucoup m'aimer et ne pas se mêler de la sélection et des choix du sélectionneur !"

Le dirigeant avait ensuite répété à l'issue de l'assemblée générale de la FFF que "l'équipe de France, c'est terminé" pour l'attaquant de Madrid, tenu à l'écart des Bleus depuis octobre 2015 et l'affaire du chantage à la sex-tape.
AFP

REAGISSEZ À CET ARTICLE

Réagissez Google+

 
Top