0



En concédant une défaite totalement inattendue face au Mexique (0-1) ce dimanche, l'Allemagne est tombée de haut pour son entrée dans la Coupe du monde 2018. Mais plutôt que de craindre le pire, l'attaquant de la Nationalmannschaft, Mario Gomez, préfère rester optimiste en se rappelant que l'Espagne aussi avait perdu son premier match en 2010 avant de se hisser sur le toit du monde un mois plus tard.

"Il faut persévérer, l'Espagne avait aussi perdu son premier match en 2010, il ne faut pas tout noircir, a souligné l'Allemand après la rencontre. Il faut relever la tête, c'est un tournoi, on ne devient jamais champions du monde dès le premier match. Mais on s'était imaginé les choses différemment, évidemment."
Maxifoot

REAGISSEZ À CET ARTICLE

Réagissez Google+

 
Top