0



Joachim Low, le sélectionneur allemand, n'était pas très inquiet après la défaite de son équipe contre le Mexique, lors de son 1er match de Mondial. 

L'Allemagne a fauté ce dimanche à l'occasion de son entrée en lice en Coupe du Monde. Malgré une flopée d'occasions et un taux de possession de ballon largement supérieur, les champions du monde en titre ont dû concéder une défaite face au Mexique (0-1). Un accroc que personne n'a vu venir et qui rebat les cartes en vue d'une qualification pour les huitièmes. Malgré ça, Joachim Low n'était pas particulièrement occupé au coup de sifflet final.

Le sélectionneur allemand a estimé qu'il s'agissait d'un simple accident de parcours, affirmant que sa sélection a suffisamment de qualités pour rebondir rapidement. "Tous les joueurs sont abattus et déçus évidemment, mais notre équipe a suffisamment d'expérience pour surmonter cette défaite. Le prochain match (contre la Suède) devient encore plus important, il faut le gagner. Il n'y a aucune raison de s'effondrer, il y a deux autres matches et nous avons le temps de corriger ce qui doit l'être", a-t-il confié.

Low a ensuite tenté d'analyser cette contre-performance. Pour lui, elle est surtout due au fait que son équipe a manqué d'équilibre, et qu'elle a été ainsi trop exposée sur les attaques rapides de son adversaire. "En première période nous avons mal joué, nous n'avons pas développé notre jeu de passes offensif habituel, nous n'avons pas bien occupé les espaces, et nous avons perdu beaucoup trop de ballons. Les espaces étaient grand ouverts pour les Mexicains, a-t-il relevé. En deuxième période nous avons mis plus de pression, nous nous sommes créé des occasions, nous avons dominé, mais on avait l'impression que la balle ne voulait simplement pas rentrer. Nous attendions le Mexique à ce niveau de classe et avec cette qualité".

Low a, en revanche, balayé l'idée que son équipe n'était pas au point physiquement pour multiplier les efforts défensifs et offensifs. "En première période nous avons donné cette impression de ne pas être aussi dynamiques que ce que nous montrons d'habitude. Mais après la pause je n'ai pas eu cette impression, a-t-il indiqué. Nous avons tout essayé et nous les avons bien pressés dans leur moitié de terrain. Ce ne sont pas la condition physique ou l'énergie qui nous ont manqué. D'ordinaire, quand nous faisons les choses comme nous savons les faire, nous arrivons toujours à nous créer des occasions et à marquer. Aujourd'hui, nous ne l'avons pas fait".
GOAL

REAGISSEZ À CET ARTICLE

Réagissez Google+

 
Top