0



Peu à son aise face à la Suisse (1-1), Neymar a vertement critiqué l’arbitrage, pointant du doigt le but accordé à la Nati et les trop nombreuses fautes subies. 

Soirée difficile pour Neymar pour son premier match officiel depuis sa blessure au pied, fin février. Une première rencontre conclue dans la douleur, la faute à un coup reçu sur la cheville, et sur un match nul face à la Suisse (1-1) pour le moins décevant. Mais plus que le manque d’efficacité d’une Seleçao dominatrice mais fautive dans le dernier geste, c’est bien sur la prestation des arbitres que Neymar a souhaité insister à l’issue de la rencontre.

"Ils ont passé le ralenti pendant que les Suisses célébraient leur but et les arbitres ne l'ont même pas vu, a ainsi déploré Neymar auprès de Lance, le capitaine de la Seleçao regrettant que l’arbitre n’ait pas fait appel à la vidéo. Ce n'est pas à moi de décider. Ils sont quatre professionnels, comme ils l'ont dit à la réunion avec nous, ils parlent de ça. Ils sont quatre professionnels à travailler pour ça. Nous devons juste jouer au football et s’ils ne font pas leur travail, c'est leur problème…"

Autre grief du joueur parisien, le traitement de faveur que lui avaient réservé les Suisses à Rostov-sur-le-Don, le Brésilien subissant pas moins de dix fautes tout au long de la rencontre. Un total jamais vu en Coupe du monde depuis 1998 et les 11 fautes subies par Alan Shearer face à la Tunisie. "Je n'ai rien à dire. Je dois juste essayer de jouer au football. Pour les arbitres, c'est normal. Mais si les arbitres ne font pas attention, c'est une mauvaise chose pour le football", a-t-il là aussi regretté, se voulant rassurant quant à l’état de sa cheville alors que Neymar boitait bas à l’issue de la rencontre. "C'est un coup que j'ai pris dans le jeu, mais ce n'est pas grave. Ça fait mal, ça fait mal… Quand c’est froid, ça fait mal", a-t-il confié.
Sports.fr

REAGISSEZ À CET ARTICLE

Réagissez Google+

 
Top