0



La charge émotive notée lors de la victoire (1-0) contre la France en 2002 est différente de ce que l’équipe nationale a vécu lors du succès (2-1), ce mardi, contre la Pologne, a dit Aliou Cissé en conférence de presse.

"Ce sont deux victoires importantes, mais la première c’était contre la France, le pays qui nous avait colonisés", a rappelé l’ancien capitaine des Lions.

C’était aussi le match d’ouverture contre la France championne du monde en titre et un pays où nos parents avaient émigrés, a ajouté le technicien sénégalais.

"C’est là-bas que nous avons appris notre métier", a rappelé l’ancien joueur de Sedan, Lille et le PSG (France), soulignant : "Ce n’est pas vraiment la même chose même si cette victoire est tout aussi importante puisqu’elle permet, comme en 2002, de bien entrer dans la compétition."


Sur cette victoire, le Sénégal a su mettre en place une stratégie gagnante contre la Pologne, une des meilleures équipes européennes, selon Cissé qui refuse de verser dans l’euphorie.

"Maintenant, il n’y a pas d’euphorie à avoir, l’objectif étant de sortir du premier tour", a-t-il ajouté. "Et cette victoire nous rend d’autant plus fiers que nous jouons aussi pour le continent africain", a-t-il souligné.

Des cinq représentants africains en coupe du monde, le Sénégal est le seul à avoir gagné lors de son premier match.

L’Egypte s’était inclinée contre l’Uruguay (0-1) et le Maroc contre l’Iran sur le même score.

Le Nigeria a perdu, 0-2, contre la Croatie, tandis que la Tunisie a perdu, 1-2, face à l’Angleterre.
APS

REAGISSEZ À CET ARTICLE

Réagissez Google+

 
Top