0



Le Real Madrid a présenté Julen Lopetegui, son nouvel entraîneur, ce jeudi soir.

Le Real Madrid a annoncé l'arrivée de Julen Lopetegui comme nouvel entraîneur. Sélectionneur de l'Espagne avec qui il avait été invaincu, le tacticien basque a été limogé de son poste par la RFEF juste avant le Mondial et a été présenté par le club merengue ce jeudi soir. Il est bien sûr revenu sur cet épisode avec amertume.

"Hier était le jour le plus triste de ma vie depuis que ma mère est morte", a dit le nouveau coach merengue avant d'ajouter suite à une salve d'applaudissements ; "Mais aujourd'hui est le plus beau jour de ma vie. Je suis très relax et nous le sommes tous. Nous avons agi de manière très professionnelle et honnête. Si certains veulent le comprendre différemment, libre à eux. Mais nous avons été honnête et clairs", a-t-il ajouté devant un parterre de journalistes et d'officiels, alors que le journaliste d'ESPN Dermot Corrigan, présent à cette conférence de presse, a dénoncé que les partisans et dirigeants du club merengue étaient stratégiquement placés au centre de la salle pour les caméras alors que les membres de la presses étaient mis sur le côté.


Le président du Real Madrid est également revenu sur l'épisode du limogeage du coach espagnol par la fédération ibérique : "Nous voulions rendre officielle sa nomination dans notre club par souci de transparence afin d'éviter les fuites qui auraient pu porter préjudice à la sélection avant la Coupe du monde. Son licenciement par Rubiales était absurde et disproportionné et généré par la fierté", a estimé le cacique madrilène, qui a souhaité la bienvenue à son nouveau coach : "Vous avez conduit la sélection au mondial de manière brillante. Bienvenue de nouveau à vous dans cet endroit que vous connaissez très bien"

"Merci président. Merci au Real Madrid pour cette confiance. J'espère ne pas être trop ému. Je sais où je suis et ce que je veux faire. J'espère faire partie de l'histoire de ce club ou même l'enrichir. J'en suis capable, nous nous battrons pour cela". Un journaliste a demandé au coach madrilène si la réaction de la fédération aurait été différente s'il avait s'agit d'un autre club que le Real : "C'est une très bonne question", s'est contenté de répondre le Basque, applaudi de nouveau par les officiels.
GOAL

REAGISSEZ À CET ARTICLE

Réagissez Google+

 
Top