0



Depuis le début de la compétition, Philippe Coutinho impressionne beaucoup plus que Neymar. Est-ce le réel patron du Brésil ? 

On attendait beaucoup de Neymar, à juste titre puisqu’il fait partie du gratin mondial. Pourtant, l’international brésilien agace jusque dans son camp pour ce début de Coupe du Monde. Heureusement pour Tite, un autre joueur a pris le costume de sauver pour cette compétition. Il s’agit bien entendu de milieu de terrain du FC Barcelone, Philippe Coutinho. Bien qu’il a eu un peu de mal pour s’adapter au jeu de la formation catalane, il est déjà trop important pour la Seleção.

Lors de la première rencontre, il a marqué, de façon absolument exquise, le seul but auriverde contre la Suisse (1-1). Pour la deuxième rencontre des Paulistas contre le Costa Rica, c’est encore lui qui a montré le chemin. Enfin, hier, contre la Serbie, il a une nouvelle fois débloqué le compteur de son Brésil, mais à la passe cette fois. L’ancien de Liverpool lançait, superbement, son collègue à Barcelone, Paulinho pour l’ouverture du score dans cette rencontre couperet (2-0).


Coutinho comme Pelé

Alors, forcément, la presse brésilienne ne s’y trompe pas. « 8,5/10. Le grand nom du Brésil sur cette première phase de la Coupe du Monde. C’est par lui que sont passées les principales actions de l’attaque de la Seleção dans les trois matches. Contre les Serbes, il s’est associé avec un Neymar bien plus collectif, ce qui a bien aidé l’attaque », écrit de son côté Estado de São Paulo qui comparait jusqu’alors un Coutinho collectif contre un Neymar individualiste.

« Comme Pelé en 1958, Philippe Coutinho a été impliqué sur trois buts du Brésil lors de la première phase de poules (deux buts et une passe décisive chacun) », révèle Lance, l’un des principaux journaux brésiliens. Dès lors, on attend avec impatience les nouvelles prouesses du natif de Rio de Janeiro pour les huitièmes de finale. Et ce ne sera pas simple puisque les coéquipiers de Thiago Silva joueront le Mexique lundi prochain, à 16h00, à Samara.
Foot Mercato

REAGISSEZ À CET ARTICLE

Réagissez Google+

 
Top