0



Le capitaine polonais Robert Lewandowski, affecté par l'élimination précoce de sa sélection dimanche contre la Colombie (3-0), a réclamé lundi à ses équipiers de "rester fiers" avant leur troisième match jeudi contre le Japon, qui peut leur permettre de "sauver la face".

"Nous avons un match pour sauver la face dans quelques jours et nous voulons montrer que nous sommes la même équipe que celle qui s'était extraite des qualifications", a dit l'attaquant du Bayern lors d'une longue conférence de presse aux airs de psychothérapie collective ce lundi à Sotchi.

"Nous allons continuer à jouer du mieux possible, continuer à représenter la Pologne et rester fiers de le faire et je pense que l'équipe qui sera sur le terrain dans trois jours fera de son mieux. Certains d'entre nous vivront leur dernier match avec l'équipe nationale", a ajouté l'avant-centre, âgé de 29 ans.

Interrogé pour savoir si, à titre personnel, il comptait poursuivre sa carrière internationale malgré le fiasco d'avoir été la première équipe européenne éliminée du Mondial, Lewandowski a botté en touche."Nous mesurons ce qui est arrivé mais nous avons d'autres matches à jouer et je ne veux pas trop analyser l'avenir", a-t-il répondu.

A ses côtés en conférence de presse, le sélectionneur Adam Nawalka a lui aussi renvoyé les décisions à l'après-Mondial, alors que son contrat s'achève cet été.

"Je ne prends jamais de décisions hâtives", a dit le technicien. "J'ai un contrat jusqu'à la fin du Mondial et je suis concentré sur le prochain match. Après quoi, je serai à la disposition du conseil d'administration (de la Fédération) et des décisions seront prises à ce moment-là", a-t-il dit.

"Nous mesurons la gravité de la situation. Je suis responsable de ce qui est arrivé, pas seulement hier (dimanche) mais durant toute la Coupe du monde", a-t-il conclu.
AFP

REAGISSEZ À CET ARTICLE

Réagissez Google+

 
Top