0



Le sélectionneur de l'Argentine Jorge Sampaoli a estimé, vendredi à la veille du huitième de finale du Mondial-2018 face à la France, que ses joueurs devaient élever leur jeu et se mettre au niveau du "génie" Lionel Messi pour avoir une chance face aux Bleus.

"Leo a une vision tellement claire quand il s'agit de football qu'il nous permet de voir, parfois, des choses que seul un génie peut voir", a assuré Sampaoli en conférence de presse. "C'est souvent difficile d'être au niveau d'un tel joueur. C'est une lueur d'espoir, un guide pour nous et nous devrons faire de notre mieux pour être à son niveau."

Finaliste de la Coupe du monde 2014, l'Argentine a débuté l'édition 2018 dans la difficulté: un nul laborieux contre l'Islande (1-1), une défaite cuisante devant la Croatie (3-0) et une victoire à l'arraché face au Nigeria (2-1).

Une entame clauquediquante pour l'Albiceleste, largement construite autour d'un Messi bien fade jusque-là. Après un penalty raté d'entrée et une performance fantomatique par la suite, "La Pulga" a retrouvé un semblant de couleur lors du dernier match de poule, ouvrant son compteur but en Russie contre les Super Eagles nigérians.

Malgré tout, Sampaoli maintient sa confiance à son joueur vedette, "le meilleur du monde" pour le technicien argentin.

Même son de cloche du côté d'Ever Banega, qui a défendu Messi: "C'est normal, il n'était pas détendu, on n'a pas commencé la compétition aussi bien qu'on aurait dû", a confié le milieu de terrain de Séville.

"Maintenant, il a l'air plus confortable. Il nous a aidé à gagner et ça fait une énorme différence", a-t-il ajouté.

Une différence qui sera essentielle pour l'Argentine face à une équipe de France qui, malgré des débuts peu enthousiasmants, fait toujours figure de favori.

"Les Français sont connus pour être rapides, pour leur jeu de passe et leur contres rapides. On ne peut pas les laisser utiliser leur vitesse contre nous", a assuré Sampaoli.

"Ils vont nous pousser à la faute, ils vont essayer de nous faire mal sur les ailes. La clé, pour les deux équipes, ce sera de bien jouer au football et de bien assurer les passes. On a deux styles différents mais je suis convaincu qu'on va imposer notre propre style pour dicter le rythme du match", a-t-il ajouté.

"L'Argentine jouera un football agressif, on va attaquer dès le coup d'envoi."
AFP

REAGISSEZ À CET ARTICLE

Réagissez Google+

 
Top