0



Le Brésil a raté son entame du Mondial. Et après le nul de son équipe face à la Suisse (1-1), le sélectionneur auriverde Tite a semblé déçu du manque de capacité de ses joueurs à résister au stress de la compétition : "Il y a eu beaucoup de pression et ça a influé sur la précision des derniers gestes. On a eu 20 tirs, mais trop étaient non-cadrés. Après leur but, on a senti la pression. C'est un enseignement. On doit être plus froids dans la finition. Bien sûr, je voulais gagner et je m'attendais à gagner. Je ne suis pas content de ce résultat. Jusqu'à leur but, j'étais content, on bougeait bien. Puis ils sont montés et on ne les a pas bien bloqués. Ensuite il nous a fallu 10 minutes pour retrouver notre rythme. La finition n'a pas été bonne. C'est le stress, l'anxiété du premier match. C'est valable de mon côté aussi."

A une question sur l’arbitrage, après une faute présumée sur Miranda, Tite a été fair-play et ne veut pas s’en plaindre : "Il y a un système qui est en place, avec l'arbitre et le VAR. Pour un penalty sur Gabriel Jesus, c'est de l'interprétation. Mais il n'est pas question de se plaindre. Si mon joueur est poussé, que puis-je dire ? Ce n'est pas un problème de positionnement, c'est une faute. Miranda m'a dit 'J'aurais dû tomber’. Je lui ai dit ‘surtout pas', pas de simulation."
Sport24

REAGISSEZ À CET ARTICLE

Réagissez Google+

 
Top