0



Le sélectionneur de l'équipe d'Allemagne de football, Joachim Löw, n'était pas au courant que le joueur allemand d'origine turque Mesut Özil allait claquer la porte de la Mannschaft, a indiqué mardi son agent au quotidien allemand Bild.

"Ni le sélectionneur national ni moi-même n'avons été informés à l'avance", a indiqué au tabloïd Harun Arslan, l'agent de "Joggi" Löw.

Löw était en vacances en Sardaigne lorsqu'il a pris connaissance dimanche, sur internet et en même temps que tout le monde, des déclarations sur les réseaux sociaux du milieu de terrain d'Arsenal et champion du monde en 2014, écrit Bild.

Löw ne s'est toujours pas exprimé sur le départ de son désormais ancien milieu de terrain, pas plus que les autres joueurs de la Mannschaft.

Allemand d'origine turque, Mesut Özil a provoqué un séisme dimanche en annonçant sa retraite internationale, accusant de "racisme" certains responsables et commentateurs allemands.

Özil, qui a inscrit 23 buts en 92 sélections, était au cœur d'une vive polémique depuis la publication en mai d'une photo où il s'affiche avec le président turc Recep Tayyip Erdogan.

Mardi, le président Erdogan a du reste indiqué avoir appelé le joueur pour saluer sa décision. "Je me suis entretenu hier (lundi) soir avec lui. Ils n'arrivent pas à digérer le fait qu'il ait posé pour une photo avec moi. Je soutiens les déclarations de Mesut Özil", a déclaré Erdogan à la presse.

Dans son texte publié dimanche sur les réseaux sociaux, Özil n'a pas mâché ses mots à l'encontre du président de la Fédération allemande de football (DFB), Reinhard Grindel, un ancien député conservateur et pourfendeur durant sa carrière politique du multiculturalisme.

"Aux yeux de Grindel et de ses soutiens, je suis Allemand quand nous gagnons, mais je suis un immigré quand nous perdons", a affirmé le joueur de 29 ans dimanche dans une longue lettre publiée en trois parties sur les réseaux sociaux.

La DFB a rejeté en bloc ces accusations de racisme.
AFP

REAGISSEZ À CET ARTICLE

Réagissez Google+

 
Top