0



Jorge Sampaoli a rendu hommage à Kylian Mbappé après l'élimination de l'Argentine par l'équipe de France (3-4), ce samedi en huitièmes de finale de la Coupe du monde. Par ailleurs, le sélectionneur argentin n'envisage pas de démissionner. 

L'Argentine vient de connaître (contre la France) sa plus grande défaite en Coupe du monde depuis 2002. Allez-vous respecter votre contrat ou démissionner ? 
C'était un match très compliqué mais les joueurs ont vraiment donné tout ce qu'ils pouvaient. Nous ressentons un sentiment de frustration générale. J'ai choisi la place où je me trouve, j'ai toujours voulu y être. Je ne vois pas bien ce que je pourrais faire par rapport à votre question.

Comment expliquez-vous cette élimination ?
Indépendamment du peu de temps qu'on a eu, il y a eu des situations qui ont fait que notre adversaire s'est emparé du ballon à cause d'erreurs collectives. Le groupe a essayé de faire de son mieux mais nous avions des joueurs très rapides en face. Mbappé a vécu une soirée incroyable, il nous a fait beaucoup de mal.

«Il faut assumer cette défaite»

Regrettez-vous l'une ou plusieurs de vos décisions ?
Le résultat est trop frais, c'est difficile de procéder à une analyse maintenant. Nous avions les idées claires. Il y a un certain nombre de choses face auxquelles nous nous sommes adaptés. C'est le foot. Nous nous sommes retrouvés face à une équipe aux transitions très rapide. On a même mené, même si ça n'a duré que peu de temps. C'est difficile à expliquer.

Estimez-vous qu'il s'agit d'un échec ?
Non, je ne crois pas. On s'est quand même bien battus, jusqu'à la fin. On aurait pu marquer un quatrième but. On a beaucoup travaillé. Je remercie d'ailleurs les joueurs qui ont fait tout leur possible et la fédération qui nous a donné tout ce qu'il fallait. Malheureusement, il y a eu le résultat qu'on connaît On pensait aller beaucoup plus loin dans la compétition, mais il faut assumer cette défaite.

Qui en est responsable ?
Il y a eu toute une série de facteurs. Mbappé était extrêmement difficile à contrôler aujourd'hui. On avait envisagé toute une série de choses qui pouvaient se produire, mais le football, ce n'est pas seulement en vidéo. Quand un joueur comme lui s'éclate comme il l'a fait, ça devient très difficile.
L'Equipe

REAGISSEZ À CET ARTICLE

Réagissez Google+

 
Top