0



"Neymar, joue comme tu l'as toujours fait et ne fais pas attention aux commentaires des autres pays, car beaucoup sont déjà à la maison!", a lancé Rivaldo, jeudi, avant le quart de finale de la Seleçao contre la Belgique au Mondial-2018.

"Si tu dois faire des dribles, fais-les. Si tu dois effectuer un sombrero, fais-le. Si tu dois marquer un but, marque-le. Et si tu dois tomber par les fautes (des adversaires), tombe, et si tu dois gagner du temps sur le terrain, fais-le aussi. Parce que tout le monde fait la même chose", a ajouté l'ancien international brésilien, âgé de 46 ans, sur sa page Instagram.


Rivaldo, sanctionné au Mondial-2002 pour avoir simulé une blessure à la tête alors que le ballon avait touché son ventre, réagissait à la déclaration du sélectionneur du Mexique, battu 2-0 par le Brésil en 8e de finale lundi. Juan Carlos Osorio avait affirmé que "malheureusement, et je pense que c'est une honte pour le football, nous avons perdu beaucoup de temps à cause d'un seul joueur".

"Tu seras l'homme de la Coupe (du monde) et l'idole de notre pays, et, malheureusement, cela dérange beaucoup de gens. Je ne sais pas pourquoi", a conclu Rivaldo.

Au Mondial russe, Neymar, adoré ou détesté, a été la cible de moqueries et de critiques pour ses changements constants de coiffure et ses chutes spectaculaires, dont beaucoup sont considérées comme des simulations.

Selon la chaine de télévision suisse RTS, Neymar a fait perdre 14 min du temps de jeu en quatre matches en restant au sol.
AFP

REAGISSEZ À CET ARTICLE

Réagissez Google+

 
Top