0



Très rapidement attaqué par l'ensemble de la presse anglaise après le revers concédé à domicile face à Manchester City (0-2), Arsenal doit réagir samedi prochain contre Chelsea. Présent en conférence de presse, Unai Emery est revenu sur les débuts poussifs des Gunners en Premier League. 

Séduisant lors de la présaison estivale en Asie, Arsenal n’a pas confirmé les bonnes impressions affichées à Singapour à l’occasion de l’ouverture de la saison de Premier League. Facilement battus à l’Emirates par le Manchester City de Pep Guardiola (0-2) le 12 août dernier, les Gunners n’ont pas attendu bien longtemps avant de voir la presse anglaise pointer du doigt les carences de l’équipe entraînée par Unai Emery. Le nouveau coach de l’écurie londonienne n’a cependant pas été spécialement visé par ces critiques. Ce qui ne l’a pas empêché bien entendu de défendre les siens ce jeudi après-midi en conférence de presse.

"Le premier match nous a donné des informations sur les choses à améliorer. Il est évident que le résultat était le premier objectif à atteindre, mais c’était le jour de Manchester City. Nous devons continuer avec notre travail et faire des différences lors du prochain match. Tout d’abord, nous devons construire une équipe compétitive. Nous allons jouer à l’extérieur, mais nous devons garder notre personnalité, notre état d’esprit. Contre Manchester City, malgré la défaite, l’équipe a conservé ses idées de jeu. C’était bien. Je veux que l’on continue comme ça, mais en réalisant une meilleure prestation dimanche, aussi bien collectivement qu’individuellement", a-t-il déclaré.

Emery ne tranche pas entre Cech et Leno

Satisfait, a priori, de la performance d’ensemble de ses joueurs, Unai Emery attend toutefois une réaction le week-end prochain contre Chelsea. Et si le hasard du calendrier n’a pas été très clément avec Arsenal pour ce début de championnat, Emery n’en a que faire. "Je crois en mon équipe, en mes joueurs. Nous pouvons progresser, et nous devons le faire en jouant ce genre de match. Les attentes sont très élevées aussi bien pour moi que pour mes joueurs et le club. Nous devons travailler dur et ensemble. Nous devons souffrir ensemble quand nous perdons. Nous ne devons pas changer d’état d’esprit dès qu’on perd un match. Je veux de la consistance dans nos performances. Samedi, je veux que l’on montre plus de personnalité face à une grande équipe comme Chelsea".

Enfin, cette conférence de presse a également été l’occasion d’évoquer un sujet qui pourrait rapidement devenir l’un des sujets de conversation récurrents des suiveurs d’Arsenal : le duel Petr Cech-Bernd Leno. Peu en vue face à City, Cech avait essuyé quelques critiques, dont les moqueries du Bayer Leverkusen, l’ancien club de Leno. Une pique que le Tchèque n’a pas spécialement appréciée. Face à cette concurrence, qu’il a déjà vécue au PSG entre Trapp et Areola, Emery a, comme il l’avait fait avec les deux Parisiens, botté en touche. "Je suis heureux avec ses performances (celles de Cech, ndlr). Il a de l’expérience et de la qualité. Pour Bernd Leno, c’est pareil. Ce sont deux gardiens qui sont importants pour nous. Ils ont des qualités différentes. Les deux peuvent jouer. Petr Cech peut être titulaire, je crois en lui. Mais si Bernd démarre le match, je croirai en lui aussi." À suivre.
Foot Mercato

REAGISSEZ À CET ARTICLE

Réagissez Google+

 
Top