0



Cet été, Axel Wistel a fait son grand retour en Europe après un passage par la Chine. Et l'international belge, recruté par le Borussia Dortmund, a déjà frappé fort. 

« Après la Coupe du Monde, mon objectif était de quitter la Chine et de revenir en Europe. Je suis très heureux et fier de bientôt pouvoir jouer pour le BVB. Je n’ai pas eu à y réfléchir deux fois, car pour moi, le Borussia Dortmund est l’un des meilleurs clubs du continent. J’ai hâte de jouer devant 81 000 personnes », avait confié Axel Witsel au moment de l’officialisation de son transfert au Borussia Dortmund. Un transfert qui a mis du temps à se décanter. Mais finalement, après plusieurs semaines de rudes négociations, l’international belge a pu quitter la Chine et le Tianjin Quanjian contre un chèque de 20 M€. Une très bonne affaire à écouter notre correspondant allemand Tobias Feldhoff.

Witsel se montre déjà décisif à Dortmund

« Le Borussia Dortmund a dépensé au total 40 millions d’euros pour s’offrir Axel Witsel et Thomas Delaney (Werder Brême, 20 M€) cet été. Cela peut être le début d’un super duo voire même trio avec Mahmoud Dahoud. Thomas Delaney est très dynamique et un super combattant. Avec Witsel, ils sont complémentaires. Le Belge fait office de patron de ce milieu de terrain. Il essaye de garder le contrôle dans l’entrejeu. Ça sera un élément très important de Dortmund cette saison ». Et l’ancien joueur du Zenit Saint-Pétersbourg s’est déjà imposé comme un leader au sein de la formation entraînée par Lucien Favre. En deux matches, le footballeur âge de 29 ans a déjà claqué 2 buts. Le premier lors de la victoire 2 à 1 face à Greuther Fürth en coupe d’Allemagne. Le deuxième a été inscrit ce week-end lors de la première journée de Bundesliga face au RB Leipzig (succès 4-1).

Et quel but ! Le natif de Liège a trouvé le chemin des filets grâce à un sublime retourné. Un geste qu’il a l’habitude de tenter comme il l’a confié à La Dernière Heure. « C’est vrai que j’en ai marqué pas mal (sourire). Que ce soit au Standard, au Zenit, à Benfica ou même en Chine et avec les Diables Rouges. C’est venu comme ça, j’ai vu le ballon en l’air. J’aurais pu mettre la tête mais je me suis dit pourquoi pas la tenter. C’est venu tout seul ». Des débuts parfaits pour Witsel. « Deux matches, deux buts, c’est clair que je ne pouvais pas rêver mieux. Aujourd’hui, j’ai vraiment pris beaucoup de plaisir. Les cinq ou dix premières minutes ont été un peu tendues, on a mal débuté le match. Puis on s’est réveillé, on est revenu au score et on a commencé à dérouler, à faire notre jeu ».


Lucien Favre est sous le charme

Son entraîneur, Lucien Favre, est ravi. « Grâce à lui, notre jeu est structuré et calme. Les postes de numéro 6 et de numéro 8 ne sont pas faciles car vous avez souvent le ballon avec un joueur directement sur votre dos. Il gère très bien cela et en plus il marque des buts. Il a marqué un but très important en coupe d’Allemagne et il l’a encore fait aujourd’hui ». Déjà décisif à deux reprises, le milieu de terrain sent qu’il a de nombreuses responsabilités dans son nouveau club. « On a un groupe assez jeune. Je ne suis pas vieux mais à 29 ans, je ne suis plus tout jeune (rires) et j’essaie de ramener de l’expérience. Celle que j’ai acquise dans mes anciens clubs et en équipe nationale ».

Il poursuit : « Tout le monde m’a bien accueilli ici. Déjà lors du dernier match, en Coupe d’Allemagne, quand je suis rentré je m’étais bien senti, j’avais touché pas mal de ballons. J’aime construire le jeu, participer, toucher beaucoup de ballons. Cela s’est vraiment super bien passé ». À Dortmund, le Belge est venu aussi pour franchir un cap chez un cador européen. « Je suis super content. C’était mon objectif avant la Coupe du Monde. Je m’étais dit que si on faisait une belle Coupe du Monde et que j’avais l’opportunité de rentrer dans un top club européen, je le ferais. Les Diables m’ont bien aidé. Et je pense que j’ai choisi le bon club ». Difficile de dire le contraire !
Foot Mercato

REAGISSEZ À CET ARTICLE

Réagissez Google+

 
Top