0



Au cours d’un entretien accordé à la télévision officielle de l’OGC Nice, Mario Balotelli s’est exprimé pour la première fois depuis l’officialisation de son choix de rester chez les Aiglons. Explications. 

Tout le monde s’est exprimé sur le sujet. De Jean-Pïerre Rivère, le président de l’OGC Nice, à Jacques-Henri Eyraud, le patron de l’Olympique de Marseille, en passant par le directeur général du Gym Julien Fournier : ils ont tous livré leur version du feuilleton Mario Balotelli (28 ans) qui, malgré un intérêt appuyé de l’OM, a finalement décidé de rester sur la Côte d’Azur une saison de plus. L’international italien, lui, était resté plutôt discret. Il est sorti du silence ce jeudi, à l’occasion d’un entretien vidéo accordé à OGCN TV, justifiant son choix.

"Pour être honnête, à la fin de la saison dernière, j’avais l’intention de partir. Le président et le club le savaient. J’ai choisi de rester ici parce que l’ambiance a toujours été bonne ici. Ma vie ici, le club, mes coéquipiers : tout est bien ici. Je me suis toujours très bien senti ici. J’ai encore un an de contrat ici donc finalement, j’ai décidé de rester. C’est ma décision, tout d’abord, parce que personne ne me dit ce que je dois faire. Je fais comme je le sens et comme je veux. Toujours dans le respect de chacun mais la décision finale concernant ma carrière me revient toujours", a-t-il indiqué avant de poursuivre.

"Je peux être entouré de gens qui me conseillent, oui. Mais, à la fin, c’est ma décision. Donc, je suis resté parce qu’au final, c’est ce que je préfère. J’ai parlé avec le président et Patrick Vieira, j’ai aimé la façon dont ils m’ont parlé et ce qu’ils m’ont proposé. J’ai parlé avec mon agent et je lui ai dit : "je repars pour une saison". Je ne dis pas que ç’aurait été stupide de partir maintenant, parce que c’est peut-être ce que j’ai voulu à un moment. Mais peut-être que c’était mieux de rester là où je suis sûr de me sentir très bien. Donc je n’ai pas pris le risque de partir maintenant, à un an de la fin de mon contrat. (...) L’arrivée de Vieira a joué, c’est certain. Il a changé 80% de ma décision", a-t-il glissé.


"Je recherche le meilleur et au final je suis resté ici"

Le cœur ouvert, Super Mario a joué cartes sur table, racontant les détails de son mercato et notamment l’intérêt de l’OM. "J’ai eu 5 propositions concrètes. J’ai attendu, attendu. Et finalement, j’ai choisi de rester. Mais je vous garantis que j’aurais pu partir très facilement. (...) J’ai reçu une proposition de Marseille. J’ai parlé avec eux, j’ai une bonne relation avec leur entraîneur. C’était l’un des cinq clubs. Je ne sais pas pourquoi il n’y a que Marseille qui s’est ébruité. Mais tout le monde s’est dit : "Mario va à Marseille..." Je n’ai jamais rien dit. Ce n’était qu’une proposition parmi d’autres. Donc tout est simple. (...) Marseille joue l’Europe cette saison et pas Nice. C’est pourquoi j’ai pensé à la possibilité de rejoindre Marseille. Parce qu’ils jouent l’Europe", a-t-il avoué.

L’Azzurro, en toute franchise, a également évoqué le pont d’or proposé par un club en Chine. "J’ai reçu une très grosse offre de Chine et j’ai dit non, pas pour l’instant. J’aime jouer au football. Les deux années qui arrivent sont très importantes, car je veux jouer l’Euro avec ma sélection. Et si j’allais en Chine, cela aurait été compliqué. C’est aussi pourquoi je n’ai pas refusé mais préféré attendre avant de partir en Chine. Parce que j’aime encore et toujours le football. L’argent, ce sera pour plus tard...", a-t-il clairement expliqué, avant de conclure. "Je recherche le meilleur et au final je suis resté ici". Le message est passé.

Foot Mercato

REAGISSEZ À CET ARTICLE

Réagissez Google+

 
Top