0



Exit les cartes auxquelles ils ont l’habitude de jouer, les Lions se sont cette fois-ci plongés dans la lecture, les films mais aussi le sommeil. De Paris à Antananarivo, récit de la Tanière. 

Ils étaient tous armés de leur matériel. Même si le vol a connu un léger retard avant de quitter la capitale française pour rallier celle de Madagascar, les joueurs se sont tous confortablement installés en classe Premium pour ne pas trop subir le coup de la fatigue du long trajet. Psychologiquement armés, ils ont tous déjà une idée de ce qu’ils feront dans l’avion.

Avant même l’embarquement, c’est Opa Nguette qui fait un tour à la librairie de l’aéroport afin de se taper un livre de lecture parce qu’ayant oublié ces collections au club. Accompagné de Cheikh Ndoye, le Messin est revenu avec un bouquin. Dans l’avion, Salif Sané, toujours égal à lui-même, assis aux côtés d’Alfred Ndiaye, nous a informés qu’il avait un bon plan qui consiste à regarder des films mais aussi à dormir pour mieux récupérer. Apparemment, c’est ce même plan favori du plus grand nombre. Kalidou Koulibaly, Abdoulaye Diallo et Alfred Ndiaye particulièrement.


Keita Baldé, quant à lui, n’avait pas décidé de ce qu’il ferait de son temps de vol dans l’avion. L’Intériste est préoccupé à passer un dernier coup de fil. Pendant ce temps, Alfred Gomis et Cheikhou Kouyaté se régalent de selfies. Tout à fait derrière la zone réservée aux Lions, Sadio Mané, Ismaïla Sarr et Moussa Konaté sont assis côte à côte. Le sociétaire de Liverpool avait déjà déclenché son film sur sa tablette. Concentré, Sadio compte regarder un long métrage dont il n’a pas révélé le nom. Il a tout de même informé qu’il sera dans les bras de Morphée avant la fin.

Pour sa part, Moussa Konaté est défié par Ismaïla Sarr à un jeu dont l’attaquant amiénois ne connaissait même pas les règles. Konaté dit être à l’écoute du Rennais qui veut lui faire découvrir ce jeu. Hilare, l’ancien joueur de Génération Foot lance : «C’est un jeu de canard. Ce n’est pas compliqué».

Durant tout le vol, les Lions se sont dégourdi les jambes par de petites promenades sur l’allée. À l’image de Mbaye Diagne, Sidy Sarr et Adama Mbengue qui n’ont pas voulu rester cloitrés sur place pendant 10 tours d’horloge.

Au total, ce voyage Paris-Tana, annoncé lassant, s’est déroulé paisiblement pour les poulains d’Aliou Cissé qui ont atterri vers les coups de 22h35 locales (19h35 GMT).
Record

REAGISSEZ À CET ARTICLE

Réagissez Google+

 
Top