0



Outre Moussa Dembélé, l’OL a mis la main sur l’espoir tricolore Lenny Pintor, vendredi, lors de la dernière journée du mercato estival. Une bonne pioche a priori. 

Bruno Genesio a un regret au lendemain de la clôture du mercato: "Le seul qu’on peut avoir, c’est sur Nicolas Pépé. Mais on n’y est pour rien, on a fait tout ce qu’on pouvait au niveau sportif et au niveau financier. Ce qui est important aussi, c’est que le joueur veuille venir dans le club. Ce n’était pas une priorité pour le joueur de venir…" Pour le reste, le technicien rhodanien est comblé, par les arrivées des très attendus Jason Denayer et Moussa Dembélé notamment. Mais pas seulement…

Vendredi, l’OL a finalisé un autre dossier en toute discrétion: celui de Lenny Pintor, jeune international français U19, demi-finaliste de l’Euro cet été avec les Bleuets. "Il est doué techniquement, capable de répéter les efforts. Il correspond parfaitement à ce dont avait besoin notre équipe", se félicite son futur coach, qui souhaitait un élément offensif de plus pour donner du corps à son effectif. Suivi de près par les Gones, l’attaquant brestois de 18 ans ne devait pas rallier si tôt la capitale des Gaules. La concurrence internationale naissante a précipité les négociations.


L’OL n’a pas lésiné sur les moyens

Cet été, Valence se serait intéressé au Francilien de naissance, formé au SC Bastia et crédité de cinq petits matches de Ligue 2 avec Brest la saison passée. Au point de soumettre une offre de 2,5 millions d’euros au SB29 selon Ouest-France. Lyon a alors largement surenchéri, en misant le double (5 millions), plus 4 millions de bonus divers et un pourcentage à la revente. Fort de ses trois buts en huit sélections, l’espoir lui-même ne s’attendait pas à un tel dénouement.

"Je suis très content. C’est un rêve de signer dans un grand club français comme l’OL. Ce n’est que du bonheur. Les dernières heures ont été un peu chaudes. Je me suis levé, on m’a appelé et tout s’est fait très vite donc j’ai pris l’avion et je suis venu directement à Lyon", dixit l’intéressé, relayé par les médias officiels du club. "Son arrivée, comme celle de Reo Griffiths, s’inscrit dans la stratégie de l’Olympique Lyonnais de faire confiance aux meilleurs jeunes, français ou étrangers, en complément du travail exemplaire effectué par l’Academy", précise le communiqué lyonnais annonçant la signature du jeune joueur pour cinq ans. Le temps peut-être d’une belle éclosion.

Sports.fr

REAGISSEZ À CET ARTICLE

Réagissez Google+

 
Top