0



Renato Sanches a soutenu ouvertement Niko Kovac tout en lui faisant un appel du pied concernant son temps de jeu. 

Renato Sanches voit le bout du tunnel. Deux ans après avoir affolé l'Europe toute entière avec son talent unique sous le maillot de Benfica puis lors de l'Euro 2016 remporté par le Portugal, le milieu de terrain lusitanien retrouve enfin - petit à petit - son meilleur niveau. Prêté à Swansea City la saison dernière, le joueur de 21 ans n'avait disputé que quinze rencontres en Premier League.

Revenu cet été au Bayern Munich, Renato Sanches a été relancé par Niko Kovac, lui aussi arrivé au cours de l'été en provenance de Francfort, et a trouvé le chemin des filets face à Benfica en Ligue des champions pour la première fois depuis plus de 800 minutes. Un retour au premier plan qui contraste avec la mauvaise période traversée par le champion d'Allemagne en titre.

L'appétit vient en mangeant pour Renato Sanches

Alors que l'international portugais, qui a retrouvé une place en sélection nationale, regoûte aux joies du plus haut niveau et profite de la blessure de Corentin Tolisso pour grappiller davantage de temps de jeu que prévu, le Bayern Munich n'y arrive plus en Bundesliga, voit le Borussia Dortmund occuper la tête du championnat, et son entraîneur est fortement critiqué.

Dans un entretien accordé à Bild, Renato Sanches a soutenu ouvertement Niko Kovac mais lui aussi fait savoir qu'il souhaite avoir encore plus de temps de jeu : "La relation avec le coach est très bonne. Bien sûr, j'aimerais jouer plus. Nous avons beaucoup d'internationaux dans notre équipe et l'entraîneur doit faire la rotation. Mais j'aimerais avoir plus de minutes".

"Il est clair que nous ressentons toujours de la pression. Nous devons toujours faire de notre mieux et représenter le meilleur club en Allemagne. Il est normal qu'il y ait des discussions si des matchs sont perdus. Cela fait partie de l'entreprise et ne pose aucun problème", a conclu l'international portugais. Renato Sanches est plus motivé que jamais à l'idée de s'imposer - enfin - dans l'entrejeu du Bayern Munich.
GOAL

REAGISSEZ À CET ARTICLE

Réagissez Google+

 
Top