0



Il a dernièrement défrayé les chroniques pour n’avoir pas voulu serrer la main à Lucciano Spaletti, son coach à l’Inter Milan "coupable" de l’avoir laissé sur le banc. Dépeint comme un "bad Boy", par beaucoup d’observateurs, Keita Baldé dégage en touche.

"Sur le banc de touche je suis au fond derrière mes coéquipiers. Tout le monde respecte la décision du coach et pourquoi pas moi. Je suis un joueur comme tout le monde donc si le coach a fait son choix je me dois de le respecter. Je ne suis pas bad boy comme le constatent certains, les gens qui me connaissent disent souvent que je suis un mec tranquille qui rigole beaucoup."


A l’en croire il préfère ne pas s’attarder sur des détails mais plutôt se focaliser sur son club et l’équipe nationale qui affrontera dans les jours prochains le Soudan. "J'ai connu beaucoup de choses positives à l’AS Monaco. Mais après, l’Inter Milan m’a appelé et je me suis dit que c’est une occasion unique pour moi d’y aller parce que, depuis tout petit j’ai aimé ce club", soutient le joueur dans un entretien accordé au quotidien sportif Record.

Et pour ce qui est de l’équipe nationale, Diao Baldé Keita promet que ses coéquipiers tenteront de donner le meilleur à la maison et à l’extérieur pour avoir gain de cause. "On ne va rien lâcher devant nos supporters et on est bien prêt. Maintenant on va miser sur la concentration".
Pressafrik

REAGISSEZ À CET ARTICLE

Réagissez Google+

 
Top