0



Alors que la somme de 18 millions d’euros avait été évoquée, l’indemnité de licenciement de Julen Lopetegui, officiellement viré lundi par le Real Madrid, sera nettement inférieure. 

Si les bons comptes font les bons amis, alors Julen Lopetegui et son ex-employeur devraient rester en excellents termes. Le Real Madrid, qui a licencié l’entraîneur espagnol lundi, au lendemain de la claque reçue au Camp Nou lors du Clasico perdu face au FC Barcelone (1-5), pourrait finalement s’en séparer sans avoir à lui verser une indemnité de 18 millions d’euros.

Cette somme, qui correspondait à l’intégralité des salaires prévus dans son contrat de trois ans, signé le 12 juin dernier, avait dans un premier temps été évoquée. Elle représentait un sacré pactole pour un technicien qui ne sera resté que 139 jours à la Maison Blanche et n’aura dirigé que 14 matches sur le banc merengue, toutes compétitions confondues. Pour 6 défaites.

Mais selon le journal AS, Julen Lopetegui aurait trouvé un "accord cordial" avec le président madrilène Florentino Perez et ne devrait toucher "que" 3 millions d’euros, soit six mois de salaire. Un limogeage à moindre coût, donc, pour les triples champions d’Europe en titre, qui doivent maintenant vite lui trouver un successeur pour satisfaire leurs socios. Les candidats ne manquent pas.
Sports.fr

REAGISSEZ À CET ARTICLE

Réagissez Google+

 
Top