0



Comme on se retrouve: Edinson Cavani et Neymar, coéquipiers au PSG, seront opposés ce vendredi soir à Londres pour un match amical Brésil-Uruguay un peu spécial. Si leurs relations semblent normalisées, les deux Sud-Américains s'étaient opposés la saison précédant la Coupe du monde au sujet des penalties du PSG.

Ce choc de stars à l'Emirates Stadium d'Arsenal sera donc l'objet d'un duel à distance qui promet des étincelles, alors que le Brésil se prépare pour "sa" Copa America l'été prochain.

Pour l'Uruguay, il s'agira de frapper un grand coup, en tentant de battre le Brésil pour la première fois depuis 2001. La "Celeste" a un coup à jouer, puisque Tite devra se passer de Coutinho, Marcelo et Casemiro.

Oscar Tabarez pourra lui compter sur Luis Suarez, et sur un Edinson Cavani sans doute motivé à l'heure d'affronter Neymar, coéquipier en Ligue 1, mais pas forcément compagnon de route privilégié du "Matador".

Retour en septembre 2017: le club parisien est encore tout euphorique de son mercato à 400 millions d'euros, qui lui a permis de s'attacher les services des deux joueurs les plus chers du monde, Neymar et Kylian Mbappé, et d'aligner une triplette d'attaque impressionnante avec Cavani.

Penalty de la discorde

Mais en championnat contre Lyon, la situation se dégrade vite: alors que Mbappé provoque un penalty, Neymar et Cavani s'opposent pour savoir qui tirera et soignera donc ses statistiques. L'Urguayen, tireur N.1 jusque-là, prend finalement sa chance et... le manque.

S'ensuit une polémique mal gérée par l'entraîneur Unai Emery, avant que Neymar ne soit finalement désigné tireur N.1 au détriment du chouchou des supporters.

Certains fans parisiens le rappeleront à Neymar quelques mois plus tard, sifflant le Brésilien pourtant auteur d'un match magistral, parce qu'il n'a pas laissé Cavani tirer un penalty contre Dijon (8-0), en janvier 2018.

Entre les deux hommes, ça n'a jamais vraiment collé: leurs personnalités sont à l'opposé, entre Neymar fan de poker et de jeux vidéo en ligne, toujours accompagné de nombreux amis, et Cavani amoureux de la nature et des grands espaces, volontiers solitaire et casanier.

Triplé opportuniste

Et sur le terrain, Neymar préfère combiner avec Mbappé, qui partage la même maestria technique. Cavani, finisseur incomparable, est plus emprunté dans la construction et est souvent peu trouvé par ses deux compères de la "MCN".

Blessé lors du Mondial, Cavani vient de sortir d'une période compliquée en passant un triplé opportuniste à Monaco, champion de France 2017 méconnaissable depuis le début de la saison. Tout un symbole: son premier but a été inscrit à la réception d'un tir trop croisé de Neymar.

Toutefois, les deux hommes ne manquent désormais pas une occasion de se congratuler l'un l'autre, alors que les relations étaient moins chaleureuses la saison précédente.

"Il y a un processus de travail et ça ne veut pas dire que je ne m'entends pas avec Neymar ou Mbappé", a dit à l'AFP l'Uruguayen début novembre. "J'espère que ce travail, avec le nouvel entraîneur, va réussir à nous donner la structure parfaite pour faire une grosse saison, tous ensemble. On sait ce qu'on doit faire sur le terrain et il faut qu'on soit une belle équipe de combattants."

Seront-ils si sympathiques l'un envers l'autre sous des maillots différents ? Leurs réactions seront en tout cas observés de près, à Londres mais aussi à Paris.
AFP

REAGISSEZ À CET ARTICLE

Réagissez Google+

 
Top