0



L'Argentine, toujours sans Messi mais aussi Agüero et Di Maria, a battu le Mexique 2 buts à 0, un match à sens unique dominé par les Argentins et un Dybala de haut niveau.

Sans les internationaux de River Plate et de Boca Juniors, également ménagés pour la finale 100% argentine de la Copa Libertadores, l'Argentine a ouvert le score par son défenseur central Ramiro Funes Mori, de la tête, sur un coup franc tiré par Paulo Dybala (1-0, 44e).

Après une tête sur la transversale de l'attaquant mexicain Raul Gimenez en début de match, les Argentins ont eu la maîtrise du jeu. Le gardien mexicain Guillermo Ochoa a notamment stoppé une tête piquée de Lautaro Martinez, recrue de l'Inter Milan, bien servi par Dybala, puis repoussé un coup franc du Turinois.


Dybala omniprésent

Longtemps dans l'ombre de Messi, Dybala a été de tous les bons coups sur ses terres. Ovationné à son entré dans le stade par les supporteurs de Cordoba, il aurait pu inscrire un but d'un lob, juste au dessus de la transversale. Giovani Lo Celso a également eu sa chance, dans un stade Mario-Kempés clairsemé. A la 83e minute, à la suite d'un jeu en triangle à une touche de balle côté droit, le défenseur mexicain Isaac Brizuela a marqué contre son camp, sous la pression de Mauro Icardi, entré en jeu.

VIDÉO...

"Ca s'est bien passé, nous sommes contents. Nous sommes sur le bon chemin", a déclaré le sélectionneur intérimaire Lionel Scaloni, dont le futur à la tête de la sélection n'a pas été tranché. En cinq matches sous ses ordres, l'Albiceleste compte trois victoires, un match nul et une défaite, et il pourrait rester jusqu'à la Copa América 2019, qui se jouera en juin au Brésil. Côté mexicain, Hirving Lozano et Chicharito Hernández manquaient à l'appel. Argentins et Mexicains se retrouvent mardi pour un nouveau match amical à Mendoza, le dernier de l'année.
AFP

REAGISSEZ À CET ARTICLE

Réagissez Google+

 
Top