0



L'argentin Hernan Crespo a admis qu'il a beaucoup de peines à effacer de sa mémoire la défaite concédée avec Milan en finale de C1 2005. 

Treize ans après, la mémorable finale de Ligue des champions disputée à Istanbul continue de susciter de la joie et de l'euphorie chez les supporters de Liverpool et aussi les joueurs. Et, à contrario, elle hante encore les esprits des tifosi milanais et des malheureux perdants ce jour-là. Un certain Hernan Crespo, pourtant auteur d'un doublé lors de ce match, est d'ailleurs fortement traumatisé par cette défaite. Et il ne s'en cache pas.

Dans un entretien accordé à Haber Global, l'attaquant argentin a étalé toute la douleur que les mauvais souvenirs de 2005 provoquent chez lui : "à chaque fois que je me rends Istanbul, je me souviens de cette finale. En fait, si je pouvais, je ne me rappellerai plus jamais de ce match. Si je pouvais, j'effacerai de ma mémoire tout ce qui est arrivé ce jour-là".

Alors qu'il a aussi porté les couleurs de Chelsea et de l'Inter, Crespo n'a jamais été champion d'Europe. En revanche, il a été champion d'Amérique du Sud. C'était en 1996 sous la tunique de River Plate. L'équipe de Bueinos Aires convoite le même trophée cette année et l'intéressé assure qu'il va la soutenir à fond face aux rivaux de Boca Juniors : " J'ai conquis ce trophée avec River Plate. Je reste un grand fan de cette équipe. Si vous me posez cette question (qui vais-je supporter ?), je ne peux rester impartial. Je veux que River Plate gagne la coupe".

À l'aller, les deux rivaux n'ont pu se départager (2-2). Samedi prochain, la seconde manche s'annonce tout aussi disputée. Crespo croise les doigts pour que son ancienne formation fasse le travail dans son fief d'El Monumental et remporte ainsi sa quatrième couronne continentale : "Le premier match était difficile. Les deux équipes ont essayé de faire de leur mieux, mais le match s'est terminé 2-2. Nous verrons tous ensemble ce qui se passera samedi. J'espère et veux que River Plate remporte le trophée".
GOAL

REAGISSEZ À CET ARTICLE

Réagissez Google+

 
Top