0



Un coup-franc de Radamel Falcao a permis à Thierry Henry, plus pragmatique dans ses options tactiques, de remporter sa première victoire comme entraîneur de Monaco, à Caen (1-0), samedi pour la 14e journée de Ligue 1.

Les Monégasques, qui n'avaient plus gagné depuis la 1re journée à Nantes (3-1), restent 19es et avant-derniers, mais avec 10 points, ils reviennent à 2 unités de leurs adversaires du soir, 17es.

Au moment de poser son ballon, à 20 mètres sur la gauche des buts normands, "El Tigre", qui n'avait pas réussi grand-chose de bon jusque-là, s'est longuement parlé. Tout seul, au ballon, à son pied, à lui-même ?

Toujours est-il que sa frappe caressée de l'intérieur du pied droit a lobé le mur pour venir retomber en feuille morte le long du poteau droit de Brice Samba qui n'avait pas bougé (55).

Le 5e but de la saison pour Falcao avait un goût de délivrance, et a tiré à Thierry Henry son premier vrai grand sourire sur la touche depuis son arrivée en Principauté en octobre.

Au coup d'envoi, l'ancien champion du monde qui n'avait glané qu'un point en Championnat, semblait avoir tiré quelques leçons des déconvenues en série subies avant la dernière trêve internationale.


Monaco frileux

Positionnés en 4-5-1, avec un trio Sofiane Diop- Aleksandr Golovin-Nacer Chadli derrière le Colombien, les joueurs de l'ASM se sont montré bien plus appliqués et prudents, pour ne pas dire frileux, à l'image des latéraux qui n'attaquaient plus comme des ailiers de débordement en possession du ballon.

Il faut dire que leurs adversaires du soir, qui n'avaient gagné que deux fois sur ses 23 derniers matches de Championnat et qu'une fois sur leurs 10 dernières réceptions à d'Ornano, n'affichaient pas non plus un allant offensif démesuré.

Hormis un centre de Casimir Ninga coupé aux six mètres de la tête par claudio Beauvue, lancé, mais dont la reprise passait largement au dessus (11) et un corner direct de Fayçal Fajr dégagé au premier poteau sur sa ligne par Ronaël pierre-Gabriel (40), les joueurs de la Principauté n'avaient guère tremblé avant le but.

Il faut bien reconnaître qu'ils n'avaient pas non plus montré grand-chose offensivement, si ce n'est un coup-franc lointain tiré directement par Chadli et que Brice Samba avait préféré boxer (37).

Le bonheur a bien failli leur échapper dans les cinq dernières minutes, sur une déviation de Malik Tchokounté (85), puis sur une frappe lointaine de Yoël Armougom déviée en corner par Benaglio avant que le VAR ne vienne annuler un but caennais pour hors-jeu dans le temps additionnel.

Mais l'essentiel est préservé pour Monaco qui réalise son deuxième match sans prendre de but seulement cette saison. Mercredi, l'ASM n'aura plus rien à jouer en Ligue des champions, à l'Atlético de Madrid, avant de recevoir Montpellier et essayer de lancer enfin une série positive, la semaine prochaine.


AFP

REAGISSEZ À CET ARTICLE

Réagissez Google+

 
Top