0



L’attaquant sénégalais de Liverpool (élite anglaise), Sadio Mané, déclare que l’humilité, une qualité qui lui est souvent attribuée, ne l’empêche pas d’avoir des ambitions.

"Je n’ai pas un énorme ego. Ça ne m’empêche pas d’être très ambitieux", a-t-il précisé dans un entretien paru dans l’édition de mardi du quotidien français L’Equipe.

Sadio Mané, qui se présente comme un grand admirateur de son compatriote El Hadj Diouf, double Ballon d’or africain en 2001 et en 2002, affirme qu’il parle souvent à ce dernier.

Diouf, l’un des héros de la qualification du Sénégal aux quarts de finale de la Coupe du monde 2002, l’a "poussé" à s’"affirmer", dit-il, ajoutant avoir écouté son prédécesseur à Liverpool et avoir appris de lui quelque chose de "positif".

"Mais je n’aime pas me mettre au-devant de la scène. Je crois qu’il faut accepter les gens comme ils sont, avec leurs qualités et leurs défauts", a ajouté le footballeur natif de Bambali, dans le sud du Sénégal.

"Dans ma jeunesse, j’allais travailler dans des champs où on cultive du riz et de l’arachide. Et je continue de le faire quand j’y retourne chaque été", a poursuivi Mané, parlant de son village natal.

L’attaquant sénégaais, qui rêve de gagner la Ligue des champions, depuis ses débuts en football, confirme l’information parue dans la presse en avril dernier, selon laquelle il fait construire une école à Bambali avec ses propres moyens.

"C’est un projet qui me tient à cœur. Une fois toutes les deux semaines, je reçois des photos qui me montrent l’état d’avancement des travaux", a ajouté Sadio Mané.
APS

REAGISSEZ À CET ARTICLE

Réagissez Google+

 
Top