0



Avant de devenir un top joueur avec Liverpool depuis un an et demi, l’ailier Mohamed Salah avait connu une première expérience anglaise qui s’était soldée par un échec à Chelsea en 2014. Entraîneur des Blues à l’époque, José Mourinho s’est défendu d’avoir manqué de clairvoyance à propos de l’Égyptien dont il a mis en avant l’incroyable progression.

"A l’époque, il était un joueur à potentiel. Aujourd’hui, il est l’un des meilleurs au monde. Depuis lors, il a incroyablement bien évolué et à tous les niveaux. Il était un garçon rapide et fragile. Il est un homme rapide et fort. Il est physiquement incroyable, a encensé le 'Special One' devant les médias. Il n’était pas psychologiquement adapté à la Premier League quand il est arrivé d’un petit club en Suisse (Bâle) à un grand club en Angleterre. Je l’ai fait jouer à White Hart Lane (Tottenham) et à l’Etihad (Manchester City) et c’était trop pour lui."

"Maintenant, il joue partout : Barcelone, Madrid... Et maintenant, il est 'moi je suis Mo Salah et je ne suis effrayé par personne'. Liverpool a de nombreuses forces mais il est une force nucléaire", a lancé l’actuel coach de Manchester United qui retrouvera le Pharaon lors du choc contre Liverpool ce dimanche en Premier League.
Maxifoot

REAGISSEZ À CET ARTICLE

Réagissez Google+

 
Top