0



Le Petit Poucet de la Coupe du monde des clubs 2018, le club émirati et hôte de la compétition Al-Ain s'est hissé en finale mardi en s'imposant aux tirs au but (2-2, 5 t.a.b à 4) face aux favoris argentins de River Plate.

Al-Ain, en lice dans ce Mondial des clubs uniquement en sa qualité de représentant du pays organisateur, tentera désormais d'aller au bout de "sa" compétition samedi, lors d'une finale où il sera opposé au vainqueur de l'autre demi-finale entre le grandissime favori du Real Madrid et les Japonais de Kashima Antlers.

La surprise de la qualification des Emiratis est d'autant plus grande que River Plate se présentait fraîchement auréolé de sa victoire dans la Copa Libertadores, l'équivalent latino-américain de la Ligue des champions.

Dominés sur le plan technique, les joueurs d'Al-Ain ont opposé un engagement physique de tous les instants à River Plate, qui a déjà remporté en 1986 l'épreuve, du temps où elle s'appelait encore la Coupe Intercontinentale.

Ce sont d'ailleurs les Emiratis qui sont le mieux rentrés dans cette rencontre, en ouvrant le score dès la 3e minute de jeu par l'ancien international suédois Marcus Berg.

Rejoints puis menés 2-1 en l'espace de cinq minutes à la faveur d'un doublé de Rafael Borré (11e, 16e), ils sont revenus à égalité grâce à un bel enchaînement de Caio (51e, 2-2).

Ils ont ensuite tenu, non sans s'être fait plusieurs frayeurs dont un penalty concédé à la 69e minute et raté par Martinez, dont la frappe s'est écrasée sur la transversale. Avant de l'emporter aux tirs au but.

VIDÉO...

Les locaux pourront profiter d'un jour de repos supplémentaire par rapport à leur adversaire en finale, puisque le Real Madrid, tenant du titre, et les Kashima Antlers s'affrontent mercredi. Suffisant pour recréer la surprise ?
AFP

REAGISSEZ À CET ARTICLE

Réagissez Google+

 
Top