0



Licencié par Manchester United au mois de décembre, l'entraîneur José Mourinho compte bien retrouver un banc de touche prochainement. En attendant, le «Special One» a tenu à répondre à certaines critiques reçues durant sa carrière. Lorsqu'il est attaqué, José Mourinho a toujours du répondant. 

Le 18 décembre dernier, Manchester United officialisait le licenciement de son entraîneur José Mourinho en raison de résultats décevants, mais aussi parce qu'une fracture avait été constatée avec certains cadres du vestiaire.

Et lors d'une interview accordée à BeIN Sports, le «Special One» a tout de même tenu à défendre son bilan à la tête des Red Devils, qu'il a pris en main au début de la saison 2016-2017.

Mourinho défend son passage à MU, sa fierté avec le Real

«Je considère que l'une des plus belles réussites de ma carrière est d'avoir terminé deuxième avec United lors de ma deuxième saison là-bas. Les gens vont dire que je suis fou parce que j'ai remporté énormément de titres et que l'une de mes meilleures performances est une deuxième place mais, en coulisses, les gens ne savent pas ce qu'il se passe vraiment. Nous analysons les choses sous des perspectives différentes», a confié le Portugais à nos confrères.

Lors de son départ du Real Madrid en 2013, Mourinho avait adopté la même stratégie pour vanter son bilan. Presque six ans plus tard, rien n'a changé : «Les gens l'oublient parfois parce que la Ligue des Champions accapare toute l'attention, mais nous avons tout de même remporté la Coupe du Roi et une Liga record en 2012, avec 100 points. Pour engranger autant de points, vous devez remporter de nombreux matchs et marquer beaucoup de buts !»

«Un mensonge répété 1000 fois reste un mensonge» 

«On parlait de nous comme une équipe défensive, mais un mensonge répété 1000 fois reste un mensonge», a ajouté Mourinho. Le Portugais a également tenu à se justifier sur un autre point noir de sa carrière, alors qu'il officiait à Chelsea : la vente de Mohamed Salah à l'AS Roma en 2016, pour un peu plus de 15 M€. Et, là encore, le technicien lusitanien a du répondant…

«Ils veulent faire de moi l'entraîneur qui a vendu Salah, alors que je suis celui qui l'a recruté. C'était un gamin à Bâle, j'ai analysé son jeu et j'en suis tombé amoureux. Je l'ai recruté, j'ai poussé le club à l'acheter. Mais la décision de le vendre n'était pas la mienne, alors que celle de l'acheter, si», a conclu Mourinho. Aujourd'hui, l'Egyptien brille de mille feux avec Liverpool, tandis que Mourinho va devoir batailler pour retrouver un banc de touche prestigieux.
Maxifoot

REAGISSEZ À CET ARTICLE

Réagissez Google+

 
Top