0



Les autorités argentines et la famille d'Emiliano Sala ont réclamé vendredi la reprise des recherches à la suite de la disparition lundi au-dessus de la Manche de l'avion qui transportait le footballeur de 28 ans.

"Le président Mauricio Macri a ordonné au ministre des Affaires étrangères Jorge Faurie de faire une demande formelle auprès des gouvernements du Royaume-Uni et de France pour solliciter le maintien du dispositif de recherche", annonce un communiqué du ministère argentin.

L'avion monomoteur a disparu des écrans radars alors qu'il volait au large de l'île anglo-normande de Guernesey, dans la Manche. Il transportait le pilote David Ibbotson et le joueur italo-argentin Emiliano Sala de Nantes, où il évoluait jusque-là, à Cardiff, au pays de Galles, ville de son nouveau club, avec lequel il venait de s'engager.

Les proches de l'attaquant ont également imploré les secouristes de revenir sur la décision prise jeudi après-midi d'interrompre les recherches.

Dario Sala se dit convaincu que son frère "est en vie, et qu'il nous attend" et a souligné que la famille "ne perdait pas espoir". "Nous allons continuer jusqu'au bout, nous n'arrêterons pas de chercher, nous n'arrêterons jamais", a affirmé sa soeur, Romina Sala, lors d'une conférence de presse à Cardiff.

Leurs demandes ont été relayée par plusieurs internationaux argentins, dont Lionel Messi, Gonzalo Higuain, ou encore Nicolas Otamendi.

Une pétition en ce sens a été lancée en ligne par le FC Nantes et ses supporters, rassemblant plus de 71.000 signatures vendredi à 20H00 GMT.

"Examiner les licences"

Les enquêteurs s'interrogeaient vendredi sur la licence détenu par le pilote. Selon le quotidien britannique The Times, David Ibbotson n'était pas habilité à transporter des passagers payants.

Originaire de Crowle, dans le nord de l'Angleterre, M. Ibbotson disposait d'un certificat britannique lui permettant de piloter un avion à titre privé, indique le registre de l'Agence fédérale de l'aviation américaine (FAA). L'appareil, un monomoteur Piper PA-46-310P Malibu immatriculé N264DB, était enregistré aux États-Unis.

L'autorité civile de l'aviation britannique (CAA), interrogée par l'AFP, n'a pas confirmé le type de licence détenu par David Ibbotson. Mais selon les règles de l'aviation de l'Union européenne, publiées en ligne par la CAA, le détenteur d'une licence de pilote privé ne peut pas se faire rémunérer pour le transport de passagers.

Un porte-parole de l'AAIB, le bureau d'enquête britannique sur les accidents aériens, qui conduit l'enquête sur la disparition de l'appareil, a déclaré que les enquêteurs de l'AAIB "examineraient les aspects opérationnels du vol, dont les licences".

"Notre objectif n'est pas de déterminer les fautes ou les responsabilités. Nous avons pour objectif d'établir la cause d'un accident", a-t-il cependant souligné.

L'agent britannique du joueur, Mark McKay, a expliqué avoir trouvé à sa demande un avion disponible pour emmener le footballeur samedi à Nantes avant de repartir au Pays de Galles où il devait débuter l'entraînement mardi.

Dans un message vocal à des proches, Emiliano Sala s'était inquiété de l'état de l'appareil. "Je suis dans l'avion, on dirait qu'il va tomber en morceaux", avait-il déclaré.

"Un type charmant"

L'entraîneur du FC Nantes, Vahid Halilhodzic, a lui aussi tempêté contre l'arrêt des recherches, qu'il a jugé "insupportable et inacceptable". "Pour moi, c'est une honte d'arrêter comme ça", a-t-il ajouté vendredi lors d'une conférence de presse d'avant-match.

La veille, Halilhodzic avait confié à propos du sportif de 28 ans avoir "rarement vu quelqu'un d'aussi attachant, humble, modeste. Mais sur le terrain, c'était un guerrier".

Eric Bedouet, l'entraîneur de Bordeaux, son ancien club, a lui décrit "un garçon bien, vraiment un type charmant".

La famille du joueur a demandé au club de Nantes de ne pas organiser de commémoration lors du match contre l'Entente Sannois Saint-Gratien en 16e de finale de la Coupe de France.

"On vous demande d'être solidaires avec nous, d'être tous unis, et de respecter la famille qui, elle, refuse absolument de parler de deuil et (nous demande) de continuer d'y croire", a annoncé le capitaine nantais Valentin Rongier aux supporters.

En Angleterre, un moment de recueillement sera observé lors des matches de Premier League la semaine prochaine.
AFP

REAGISSEZ À CET ARTICLE

Réagissez Google+

 
Top