0



L’acte final de la Coupe d’Afrique des nations des moins de 20 ans opposera le Sénégal au Mali, ce dimanche, au stade Seyni Kountché de Niamey, à 15h30. 

"Il vous appartiendra, lorsque vous serez sur les terrains de football de Niamey, de faire preuve de dépassement et d’imprimer une haute tonalité de notre politique sportive par une victoire finale que le peuple attend avec impatience et en toute légitimité". C’est en ces termes que le ministre des Sports, Matar Ba, remettant le drapeau national, s’était adressé aux Lionceaux en partance pour la Coupe d’Afrique des nations U20 2019. Ousseynou Cavin Diagne et ses coéquipiers avaient à leur tour promis de marcher sur les traces de leurs devanciers, en qualifiant le Sénégal à la prochaine Coupe du monde de leur catégorie et en accédant à la finale. Mieux, ils s’étaient engagés à faire plus, en ramenant le trophée tant attendu au peuple sénégalais, au soir du 17 février, à Niamey. Nous y sommes.

Ce dimanche, les protégés du coach Youssoupha Dabo vont affronter le Mali pour le dernier acte de la CAN des moins de 20 ans. Les équipes s’étaient déjà rencontrées lors de la première journée de la poule B. Les Sénégalais s’étaient imposés sur le score de deux buts à zéro. Mais cette seconde manche sera différente, comme l’a si bien reconnu le technicien sénégalais, faisant face à la presse à la fin de la demi-finale contre l’Afrique du Sud. "Je savais que cette équipe malienne irait loin, parce que je connais ses qualités".

Le Sénégal aussi à les siennes. Les Lionceaux ont fait preuve de maîtrise durant leur parcours, malgré des matches difficiles comme celui remporté face aux Amajita sud-africains. Avec une attaque de feu (10 buts marqués en 4 rencontres, 2,5 réalisations par match) et une défense solide (1 seul but concédé en 4 matches), le Sénégal a tenu son rang de favori dans cette compétition. Selon le coach Dabo, si ses poulains reproduisent sur le terrain les gammes répétées à l’entrainement, ils mettront en difficulté n’importe qu’elle adversaire qui se dressera face à eux. Meilleur buteur du tournoi avec 3 réalisations, Youssouph Badji fera du bien à son équipe, s’il est au meilleur de sa forme.

Le Mali, non plus, ne manque pas d’arguments. Après un faux-pas d’entrée contre le Sénégal, les Aiglons se sont remis sur les rails en enchainant deux victoires contre le Burkina Faso et le Ghana sur le même score (1-0). En demi-finales, les hommes du coach Mamoutou Kané ont fait preuve de ténacité face au Nigeria. A égalité (1-1) à la fin du temps réglementaire, les Maliens ont tenu tête à la nation la plus titrée (8 fois champion d’Afrique U20) jusqu’au terme des prolongations. Ils ont été plus adroits en marquant 4 tirs au but contre 3 pour les Nigérians.

Le Mali a brillé sur la scène continentale dans les petites catégories, durant ces quatre dernières années, notamment chez les moins de 17 ans détenteurs à deux reprises de la Coupe d’Afrique des nations de leur catégorie (2015 et 2017). Désireux de s’inscrire sur cette lancée triomphale, les juniors maliens joueront crânement leurs chances pour remporter leur premier trophée de CAN U20 et prendre leur revanche sur les Lionceaux.

Programme :

Match classement

Samedi

Nigeria - Afrique du Sud (0-0, tab 5-3).

Dimanche

15h30 Mali - Sénégal

REAGISSEZ À CET ARTICLE

Réagissez Google+

 
Top