0


Le Barça parle de Neymar et Adrien Rabiot, Nicolas Pépé plaît au PSG, la Juve et l'Inter en guerre pour Mauro Icardi... : tout est dans notre bulletin mercato de ce mardi. 


Pépé pisté par le PSG ? 

Auteur d'une très belle saison avec le LOSC, Nicolas Pépé devrait probablement aller voir ailleurs l'été prochain. Reste à savoir où... Selon les informations de France Football, le Barça serait notamment intéressé par le profil de l'attaquant, qui aurait même été supervisé le week-end dernier par les Blaugranas. Mais ce n'est pas tout, puisque le PSG serait également un courtisan de Pépé. Nasser Al-Khelaïfi se serait même entretenu personnellement avec le président du LOSC, Gérard Lopez. De quoi envisager de futures négociations ? Possible.

Une chose est certaine, Nicolas Pépé n'aura que l'embarras du choix pour son prochain club.
Notre avis : Pépé aurait pu partir à l'OL l'été dernier, en Chine cet hiver... Son choix de rester au LOSC a été payant. Le grand saut est prévu pour le prochain mercato estival.


Bartomeu (re)parle de Neymar...

Dans un long entretien accordé au Figaro, Josep Maria Bartomeu est revenu sur les rumeurs d'un possible retour de Neymar au Barça. Et une nouvelle fois, le président du club catalan a confirmé que ce n'était pas dans les plans. "Jamais ni le père de Neymar, ni le joueur, ni personne de son entourage ne nous a appelés pour nous dire qu’il voulait revenir. Le Barça a misé sur deux joueurs à l’attaque, Ousmane Dembélé et Philippe Coutinho, que nous avons achetés avec la vente de Neymar. Notre feuille de route est tracée", a-t-il expliqué à nos confrères.
Notre avis : Bartomeu persiste et signe. Un retour de Neymar n'est pas au programme.


... et évoque le dossier Rabiot

Si le dossier Neymar fait toujours parler en Catalogne, celui d'Adrien Rabiot fait également l'actualité. En effet, il se murmure que le Barça aurait abandonné les négociations pour le milieu du PSG... Vraie information ou simple rumeur ? "La planification du club pour les prochaines saisons n’est pas encore lancée, nous nous y mettrons en mars. En outre, le Barça met toujours la priorité sur les joueurs de notre équipe B. Si nous ne les trouvons pas, nous allons les chercher à l’extérieur. La seule chose de sûre à propos de Rabiot, c’est que le 30 juin, il sera libre", confie Bartomeu.

"Un contact établi avec lui ? Non. Et s’il y en avait, je ne pourrais pas vous le dire", a-t-il également précisé.
Notre avis : La dernière phrase de Bartomeu laisse place au doute... Le Barça n'a peut-être pas totalement abandonné la piste Rabiot.


La Juve et l'Inter en guerre pour Dybala - Icardi

Comme on se retrouve... Meilleures ennemies, la Juventus et l'Inter sont en guerre médiatique depuis 24 heures. La raison ? Une déclaration de Fabio Paratici, le directeur sportif de la Juve, qui a mis le feu aux poudres. "Recruter Icardi ? Il n'y a eu aucun contact récemment. Mais c'est une question qui sera d'actualité en juin...", a ainsi confié ce dernier lundi. Mis au courant de ces propos, Giuseppe Marotta, l'administrateur délégué de l'Inter (et ancien de la Juve), n'a pas tardé à répliquer à son ancien collègue.

"C'est une déclaration qui n'avait pas lieu d'être. Je vais répondre avec ironie, on verra bien ce qu'ils feront avec Dybala. Rendez-vous en juin...", a lâché le dirigeant nerazzurro. La guerre est déclarée !
Notre avis : La Juve n'a pas hésité à mettre son grain de sel dans le dossier Icardi, déjà explosif à l'Inter. Attention toutefois, car Paratici avait récemment avoué avoir songé à recruter l'Argentin l'été dernier. Un contact en fin de saison n'est pas à exclure.


Bonucci révèle un intérêt du Real

Après une seule saison, Leonardo Bonucci a décidé de quitter l'AC Milan l'été dernier. Le tout pour retourner à la Juventus, "son" équipe. Mais l'international italien, courtisé par plusieurs clubs, a révélé qu'il aurait pu rejoindre... le Real Madrid. "C'est vrai, le Real me voulait. Ce fut une fierté et un plaisir d'avoir été courtisé par le Real, cela veut dire que j'ai bien travaillé lors des dernières années", a expliqué le défenseur au quotidien AS, qui a toutefois opté pour le "choix du coeur" en retournant à la Juve.

"L'année dernière j'étais presque toujours à Milan et mes enfants ne me voyaient pas. C'est pour cela que j'y suis retourné", a-t-il rajouté.
Notre avis : Bonucci a lui-même demandé son départ de Milan. Et c'est également lui qui a contacté la Juve pour y retourner. Malgré une tentative du Real, la volonté de retrouver la Vieille Dame était plus forte...


Bakayoko évoque son avenir à Milan

Après des débuts difficiles, Tiémoué Bakayoko est désormais devenu un titulaire indiscutable de l'AC Milan. Prêté par Chelsea, le milieu de terrain français aimerait rester en Lombardie la saison prochaine. "Je suis très, très bien à Milan. J’aimerais, pourquoi pas, continuer à l’AC Milan. Je suis passé par des moments assez difficiles en début de saison. Aujourd’hui, ça se passe vraiment beaucoup mieux, que ce soit sur le terrain dans la vie de tous les jours. Je suis très heureux de ce que je vis", a-t-il confirmé lundi dans l'émission "Footissime" sur RMC Sport.
Notre avis : L'option d'achat de Bakayoko s'élève à 35 millions d'euros. Milan aimerait conserver le Français, mais si possible à un prix un peu moins élevé...


Marcelo envisagerait de quitter le Real !

Et si Marcelo quittait le Real Madrid en fin de saison ? Encore utopique il y a quelques mois, ce départ n'est plus à exclure. Selon les informations de la Cadena Cope, le joueur se serait entretenu lundi José avec Ángel Sánchez, le directeur général du club madrilène. Lors de cette réunion, l'international brésilien, qui a perdu sa place de titulaire au profit du jeune Sergio Reguilón, a affiché son mécontentement. Et il aurait signifié à son dirigeant qu'il songerait sérieusement à partir l'été prochain si sa situation ne changeait pas... Pour le récupérer, la Juventus serait notamment intéressée. Le duo Cristiano Ronaldo - Marcelo serait ainsi réuni.
Notre avis : Marcelo est (très) mécontent d"avoir perdu sa place. Un départ est à envisager l'été prochain si rien ne change...
Eurosport

REAGISSEZ À CET ARTICLE

Réagissez Google+

 
Top