0



El Confidencial dévoile la façon dont l'entraîneur du Real Madrid gère son vestiaire et comment il a su convaincre les stars merengues. 

Pas plus tard qu’hier sur Foot Mercato, on détaillait les raisons qui ont permis au Real Madrid de se relancer dans la course à la Liga. Des choix forts, une assise retrouvée au milieu de terrain, entre autres, mais on ne connaissait pas vraiment l’envers du décor. El Confidencial en dit plus ce mardi sur la façon dont Santiago Solari a gagné le respect de son vestiaire. Son expérience avec les jeunes qui lui permet de savoir exploiter au mieux le talent de joueurs comme Vinicius Junior ou Sergio Reguilon, et dans une moindre mesure Fede Valverde, est l’une des principales raisons qui expliquent son succès selon le média ibérique. Mais pas que...

Dès sa prise de pouvoir, il a parlé avec le groupe et s’est réuni avec Sergio Ramos, capitaine et poids lourd du vestiaire madrilène. Pourtant, il applique une méthode différente de celle de Zinedine Zidane par exemple, gardant une certaine distance avec ses joueurs. Le contact est fluide entre les parties, mais il refuse d’endosser un rôle de figure paternelle en se montrant trop complice avec ses troupes. Des enseignements tirés de sa carrière de joueur ainsi que de son expérience familiale, lui qui est fils de coach, et s’inspirant notamment de la méthode Marcelo Bielsa.

L’affaire Isco, le tournant ?

Il a également profité de l’affaire Isco, qui aurait pu devenir un sacré problème pour lui, pour montrer qu’il ne tolérerait aucune mauvaise attitude dans le vestiaire et que personne n’est intouchable. Il l’a aussi prouvé en préférant à de nombreuses reprises Sergio Reguilon à Marcelo, même si pour le coup seule la composante sportive était à prendre en compte. Une façon de garder tout le monde motivé, donnant de nombreuses chances aux jeunes joueurs ou aux joueurs habituellement moins utilisés.

Il ne laisse cependant pas tomber les joueurs en difficulté, comme il l’a prouvé avec Casemiro, désormais de retour à un niveau plus que correct, ou Marcelo, à qui il a tout de même continué d’offrir du temps de jeu en plus de l’avoir laissé entre les mains du préparateur physique Antonio Pintus. Si l’horizon semblait sombre pour les Merengues il y a encore quelques semaines, le Real Madrid peut affronter les prochains mois avec l’espoir de glaner un titre...
Foot Mercato

REAGISSEZ À CET ARTICLE

Réagissez Google+

 
Top