0



Le Sénégal n’arrive plus à s’imposer devant le Sily national de la Guinée, dans les compétions africaines dédiées aux joueurs âgés de moins de 17 et 20 ans, et face aux footballeurs locaux. Les Guinéens sont devenus, depuis 2015, les bourreaux des Sénégalais dans ces différentes joutes continentales. 

La Guinée est devenue, depuis quelques années, la bête noire du Sénégal, dans les compétitions de football de petite catégorie et le Championnat d’Afrique de nations (Chan). Depuis 2015, les équipes nationales sénégalaises (moins de 17 ans, moins de 23 ans et sélection locale) peinent à prendre le dessus sur leurs adversaires guinéens respectifs. La dernière désillusion du Sénégal contre la Guinée date de ce 18 avril, à la Coupe d’Afrique des nations (Can Tanzanie-2019) dédiée aux joueurs âgés de moins de 17 ans.

Le Sily national cadet, battu d’entrée (0-2) par le Cameroun, s’est relancé (2-1) contre le Sénégal, en match comptant pour la 2e journée du groupe B. Cette victoire acquise par le capitaine Alghassimou Bah et ses coéquipiers a d’ailleurs précipité l’élimination des Lionceaux au premier tour de cette compétition. Les protégés du coach Malick Daff n’ont enregistré le moindre succès dans cette Can. Ils ont totalisé deux points avec deux matches nuls concédés respectivement (1-1) contre le Maroc, à l’occasion de la première journée et 0-0 face au Cameroun, lors de leur dernière sortie (troisième journée).

Avant l’équipe nationale sénégalaise U17, la sélection olympique avait subi la loi des Guinéens. La formation sénégalaise des U23 a été éliminée, le 24 mars dernier, au deuxième tour préliminaire de la (Can Egypte-2019) par celle de la Guinée. Les olympiques guinéens, vainqueurs (2-1) de la phase aller à Conakry, ont décroché leur qualification au stade Lat Dior de Thiès. Ils ont contraint les poulains de Joseph Koto au partage des points (0-0) pour disputer le dernier tour des éliminatoires de cette compétition qualificative aux Jeux olympique Tokyo-2020.

La Guinée a été également le tourmenteur du Sénégal pendant les éliminatoires des deux derniers Championnats d’Afrique des nations (compétition réservée aux joueurs évoluant dans les championnats africains). L’équipe nationale locale de la Guinée s’est qualifiée au Chan-2018 aux dépens de celle du Sénégal. Les joueurs locaux sénégalais ont été éliminés après leur lourde défaite (0-5) concédée à Conakry, après avoir remporté la manche aller (3-1) à Dakar.

Le Sily national local avait aussi écarté le Sénégal, à l’occasion des éliminatoires du Chan de 2016. Les Guinéens étaient venus décrocher leur qualification à Dakar, malgré leur défaite (1-3). Ils sont passés devant les Lions, grâce à leur victoire (2-0) qu’ils avaient signée à Bamako (Mali) en phase aller. Le premier match a été délocalisé en terre malienne, à cause de l’épidémie Ebola qui sévissait en Guinée à l’époque (2015).

Horoya Ac, bête noire des clubs sénégalais

La Guinée est devenue aussi la bête noire du Sénégal, en Ligue africaine des champions (éditions 2016, 2017 et 2018). Le Horoya Ac de Conakry, triple champion de la Guinée en 2015, 2016 et 2017, a sorti successivement l’As Douanes, l’Us Gorée et Génération Foot. Le club de Khadim Ndiaye a éliminé les Gabelous et les Insulaires au premier tour préliminaire. Les Grenats, eux, ont perdu au dernier tour qualificatif de la phase des poules de la Ligue des champions. Aucune de ces trois équipes n’a enregistré un succès contre l’équipe du président Antonio Souaré. Gorée et Douane ont concédé le match nul (0-0), avant de perdre respectivement (1-2) et (0-4) en terre guinéenne. Génération Foot a courbé l’échine à deux reprises (1-2) à Conakry et (0-2) à Dakar.
EnQuête+

REAGISSEZ À CET ARTICLE

Réagissez Google+

 
Top