0



Lyon a presque tiré un trait sur la deuxième place de Lille en concédant le nul (2-2) face aux Nordistes, qui eux touchent du doigt la Ligue des champions. Pour l'OL, tout se jouera pour la troisième place face à Saint-Etienne, revenu à un point dimanche.

En bas de classement, le relégable Dijon avance à rythme d'escargot vers la Ligue 2, après son naufrage à Nantes, lors de la 35e journée.

. Lille, c'est solide

Le match nul a donné un vainqueur: Lille. Avec six points d'avance (69 pts contre 63) avant les trois dernières rencontres, les Nordistes gardent une avance confortable sur l'OL pour la deuxième place synonyme de C1.

A Décines, où aucune équipe européenne ne s'est imposée cette saison, les hommes de Christophe Galtier ont été au niveau des enjeux. Ils ont même caressé la victoire à 2-1, jusqu'à l'égalisation de Léo Dubois (74).


Il leur faudra attendre au moins une semaine de plus, et la réception de Bordeaux dimanche, pour verrouiller la C1.

Pour les Lyonnais, trahis par leur défense sur les deux buts, ce mauvais résultat ouvre la porte à une fin de Championnat crispante. L'entraîneur Bruno Genesio, avant de faire ses adieux au banc, a trois matches pour verrouiller la 3e place qui donne accès au 3e tour préliminaire de la C1, à commencer par un déplacement à Marseille dimanche prochain.

Car, derrière, Saint-Etienne est à l'affût de la moindre erreur...

. Saint-Etienne, c'est fou

Les Verts sont candidats pour la C1! Menés 1-0 jusqu'à la 59e minute, ils ont renversé Monaco en seconde période pour s'imposer (3-2) et revenir à un point de leurs rivaux du Rhône.

Fodé Ballo-Touré, contre son camp (59), a rallumé les fols espoirs stéphanois, qui n'ont plus joué la C1 depuis 1981. Ceux-ci ont pris une forme plus consistante après les buts de Rémy Cabella (71) puis Arnaud Nordin (81). Mais jusqu'où ira Saint-Etienne?

Ce succès, couplé au match nul de son poursuivant Montpellier contre Amiens (1-1), garantit presque à l'ASSE une place pour la Ligue Europa, a minima. Cela sera officiel vendredi prochain, en cas de succès face aux Héraultais à domicile.

Monaco, qui a perdu sur blessure son gardien Danijel Subasic, stagne lui à une inquiétante 17e place, avec seulement trois points d'avance sur le barragiste Caen. L'ASM n'a gagné aucun de ses six derniers matches.

. Dijon, c'est inquiétant

Cinq défenseurs titularisés au coup d'envoi n'ont pas suffi pour que le DFCO prenne un point à Nantes (3-0). Sa "muraille" s'est écroulée en seconde période, et puisque l'attaque a perdu son efficacité, à l'image de Julio Tavares qui n'a plus marqué depuis août, Dijon, qui a fini à dix, est reparti de la Beaujoire avec une nouvelle déception.

Les Bourguignons (19e, 28 pts) restent à deux points du barragiste Caen (30 pts), qui a réussi le nul (0-0) à Guingamp (25 pts) samedi.

Les Canaris ont eux gagné leurs cinq derniers matches - une série inédite depuis la saison du dernier titre en 2000/2001 - pour doubler (11e, 46 pts) le grand rival rennais (13e, 45 pts), qui lui n'avance plus.

Rennes a retrouvé l'ivresse de soulever la Coupe de France, après 48 ans de sécheresse, mais c'est avec une gueule de bois qu'il termine le Championnat. A Toulouse (2-2), les Bretons ont enchaîné un 8e match consécutif sans victoire, malgré le 9e but de Mbaye Niang, leur attaquant en forme.

Paradoxalement, leur belle saison, avec qualification pour la Ligue Europa à la clé, risque de se terminer hors du top 10, pour la première fois depuis 2014.

Résultats de la 35e journée du Championnat de France de football:

vendredi

Strasbourg - Marseille 1 - 1

samedi

Paris SG - Nice 1 - 1

Reims - Nîmes 0 - 3

Bordeaux - Angers 0 - 1

Guingamp - Caen 0 - 0

dimanche

Nantes - Dijon 3 - 0

Montpellier - Amiens 1 - 1

Toulouse - Rennes 2 - 2

Monaco - Saint-Etienne 2 - 3

Lyon - Lille 2 - 2
AFP

REAGISSEZ À CET ARTICLE

Réagissez Google+

 
Top