0



Chelsea a une efficacité diabolique et Manchester United, le blues. Les Blues se sont qualifiés dimanche, lors de la 37e journée de Premier League, pour la prochaine Ligue des champions en assurant leur place dans le top 4, au détriment des Red Devils qui retournent à l'ombre.

. Chelsea is back

Tout va très vite en Premier League. Maurizio Sarri était au bord de l'éviction il y a encore deux mois, mais l'entraîneur italien de Chelsea est désormais assuré de remplir au moins un objectif: retrouver la C1, après un an à la regarder de la télé.

La victoire contre Watford (3-0), conjuguée aux nuls de ManU à Huddersfield (1-1) et d'Arsenal contre Brighton (1-1), permet aux Londoniens (3e, 71 pts) d'être sûrs de finir dans les quatre premiers à une journée de la fin.







Seule ombre au tableau, la sortie sur blessure de N'Golo Kanté, touché aux ischio-jambiers et qui pourrait rater la fin de saison en club.

"Aujourd'hui, il aurait dû se reposer. Parfois, c'est très difficile de laisser sur le banc un joueur aussi important que Hazard ou Kanté, mais il faut le faire. Je dois le dire: j'ai fait une erreur", a reconnu Sarri.

Chelsea peut maintenant se tourner vers la C3, qui ferait de cette première saison une réussite incontestable pour l'Italien: son équipe peut aller en finale en cas de bon résultat contre Francfort jeudi lors de la demie retour.


. Manchester United doit tout reconstruire

Le grand perdant de cette journée est Manchester United. Sixième avec 66 points, les Mancuniens ne peuvent mathématiquement plus finir dans les quatre premiers. La Ligue des champions l'année prochaine se jouera donc sans eux, quart de finalistes cette saison.

Ce piteux match nul sur le terrain de la lanterne rouge, reléguée depuis plusieurs semaines, confirme que Manchester United était l'équipe la plus faible du Big Six. Son incapacité à hausser son niveau durant le "money time" (2 victoires lors des huit derniers matches) dit tout de ses limites.

De façon ironique, la formation d'Ole Gunnar Solksjaer a commencé à accumuler les contre-performances au moment où il a été confirmé comme entraîneur principal, sur la foi de trois premiers mois encourageants, avec un incroyable "come-back" contre le Paris SG en 8e de C1.

"Tout au long de cette saison, nous n'avons pas été assez bons pour prétendre à une place qualificative pour la Ligue des champions", a reconnu le Norvégien au micro de Sky Sports. "Nous avons plusieurs niveaux de retard actuellement. Le défi est important, mais je suis sûr que nous le réaliserons."

Cet échec jette une lumière sur Paul Pogba. Courtisé par le Real Madrid, le champion du monde va-t-il continuer sa carrière en Angleterre?

. Arsenal craque à son tour

Souvent capable du meilleur comme du pire, Arsenal a décidément été l'équipe la plus inconstante de Premier League cette saison. Le match nul contre le premier non-relégable (1-1), trois jours après son beau match contre Valence (3-1) lors de la demie-finale aller de C3, le démontre encore.

Sauf miracle lors de la dernière journée, les Gunners (5e, 66 pts), à trois points du 4e Tottenham (70 pts) mais avec une différence de buts à son désavantage (+20 contre +28), ne verront pas le top 4.

Pour la Ligue des champions, la formation d'Unai Emery devra passer par un titre en Ligue Europa. "Nous savions que cette qualification serait compliquée, mais nous avons encore l'opportunité de faire quelque chose d'important jeudi, pour essayer d'aller plus loin", a-t-il reconnu. La saison n'est pas encore finie.
AFP

REAGISSEZ À CET ARTICLE

Réagissez Google+

 
Top