0



L'OGC Nice stoppe la belle série du Stade Rennais et s'offre le leader breton (2-1) grâce à un but de Racine Coly dans les ultimes secondes. 

Dans le cadre de la 4ème journée de Ligue 1, le Stade Rennais accueillait l’OGC Nice au Roazhon Park. Auteur d’un sans-faute avec trois victoires en trois matchs, le leader breton souhaitait enchaîner face au Gym. Pour y parvenir, Julien Stéphan alignait un 5-3-2 avec le duo Niang, Siebatcheu en attaque. Côté niçois, Patrick Vieira optait pour un 4-3-3 mais sans ses recrues Kasper Dolberg, Adam Ounas, Claude-Maurice (blessé) et Nsoki. Seuls Ounas et l’ancien Parisien apparaissent sur le banc niçois. Après une entame de match poussive, Rennes tentait de s’approcher des buts gardés par Benitez. Il fallait attendre la 21ème minute pour entrevoir la première opportunité bretonne. Hamari Traoré distillait un bon centre pour Niang, mais la tête de l’attaquant rennais était bien captée par Benitez. Quatre minutes plus tard, Rennes ouvrait le score. Sur un corner frappé par Grenier, Morel reprenait le ballon de la tête. Lloris déviait involontairement le cuir et trompait Benitez (1-0, 25e). Une ouverture du score qui ne changeait pas la physionomie du match.

Les imprécisions techniques se multipliaient et le Stade Rennais manquait d’ingéniosité dans la zone de vérité. Au retour des vestiaires, Rennes pensait doubler la mise par Siebatcheu mais l’arbitre indiquait une main de l’attaquant breton (49e). Les hommes de Julien Stéphan poussaient dans le second acte. Sur un coup franc bien tiré par Grenier, Da Silva prenait le dessus sur son adversaire et voyait sa tête filer juste à côté (50e). Nice montrait enfin le bout de son nez avec Cyprien qui s’infiltrait dans la défense bretonne et servait Tameze. Le milieu niçois seul devant Mendy tardait à déclencher sa frappe et se faisait reprendre in extremis (58e). Le Gym obtenait un penalty trois minutes plus tard pour une faute de Traoré sur Atal dans la surface. Cyprien prenait ses responsabilités et transformait la sentence (1-1, 63e). Les Aiglons galvanisés par cette égalisation tentaient d’inscrire un deuxième but. Bien lancé par Ounas, Ganago décochait une belle frappe difficilement maîtrisée par Mendy (78e). Dans les ultimes secondes, Nice réalisait le hold-up parfait et inscrivait un deuxième but. Sur un corner frappé par Cyprien, le ballon revenait sur Coly au six mètres qui poussait le cuir au fond des filets (1-2, 90+2). L’OGC Nice faisait tomber le Stade Rennais pour la première fois de la saison.

VIDÉO...



Le LOSC souffre à Reims

Dans l’autre match de 15 heures, le Stade de Reims défiait le LOSC au stade Auguste-Delaune. Battus à Brest le week-end dernier, les hommes de David Guion voulaient se relancer face aux Dogues. Pour y parvenir, le technicien champenois alignait un 4-2-3-1 avec le seul Dia en pointe. Victorieux face à Saint-Etienne (3-0), Lille visait un nouveau succès avant la trêve internationale. Christophe Galtier s’appuyait sur son traditionnel 4-2-3-1 et titularisait pour la première fois sa nouvelle recrue Renato Sanches. Les Dogues se faisaient bouger dans les premières minutes et Doumbia bien servi par Romao obligeait Maignan à s’employer (4e). Bousculé, le LOSC frôlait la correctionnelle au quart d’heure de jeu. Sur un corner frappé par Oudin, Disasi reprenait le cuir de la tête, Celik sauvait les siens sur la ligne (15e). Les hommes de Christophe Galtier éprouvaient les pires difficultés à s’approcher des buts champenois. Sur la gauche, Doumbia débordait et centrait pour Oudin qui manquait totalement sa volée (38e).

Il fallait attendre la 41ème pour voir la première frappe lilloise cadrée du match. Sur un ballon perdu, Jonathan Bamba tentait sa chance de loin mais ne surprenait pas Rajkovic. Au retour des vestiaires, le Stade de Reims manquait de peu l’ouverture du score. Sur la droite, Dia réalisait un petit festival et centrait au six mètres pour Doumbia qui ne cadrait pas sa tentative (47e). Le LOSC devait se passer des services de Yazici expulsé logiquement pour une vilaine faute sur Dia (52e). Reims poussait pour débloquer la situation et Rémi Oudin bien décalé par Romao voyait sa frappe repoussée par Maignan (65e). Trois minutes plus tard, le club champenois obtenait un penalty. Doumbia s’infiltrait dans la surface et se faisait pousser par Fonte. Après intervention de la VAR, l’arbitre indiquait le point de penalty. Doumbia se faisait justice et trompait Maignan (1-0, 73e). Deux minutes plus tard, Araujo s’infiltrait dans la surface et servait Osimhen dont la frappe était repoussée difficilement par Rajkovic (75e). Le Stade de Reims assénait le coup de grâce sur un coup franc bien frappé par Oudin (2-0, 90e). La rencontre s’animait dans les ultimes secondes, Osimhen dans la surface se faisait faucher dans la surface. L’arbitre indiquait le point de penalty. Rajkovic repoussait la frappe de Bamba (90+3). Reims effectuait une belle opération au classement et infligeait au LOSC sa deuxième défaite de la saison.

VIDÉO...

Foot Mercato

REAGISSEZ À CET ARTICLE

Réagissez Google+

 
Top